4 jours riches en activités dans les Coromandel

Lundi 4 février 2019 : école et petite balade

C’est vers 8h45 que chacun émerge à tour de rôle. Après le coucher tardif de la veille, on n’essaye même pas de les réveiller nous même. Le cadre est toujours super, face au lac et avec un beau soleil.

L’environnement est tellement beau que nous optons……pour une matinée d’école ! En Nouvelle-Zélande nous avons enchaîné les découvertes avec différentes familles sans trop prendre le temps de nous poser, c’est l’occasion ! Après une séance efficace on se met en route pour  Mais rapidement on fait un premier stop : Ingrid a repéré une rivière avec des rochers pour faire trempette. Bon, ce n’est pas hyper propre mais ça rafraîchit. On en profite pour admirer quelques jeunes qui sautent depuis le pont qui doit être à 11 ou 12 mètres de hauteur. Comme il n’y avait que des jeunes bah on n’y est pas allé, et puis on ne voulait pas trop leur faire honte avec des sauts de dingue !! 😉

Nous prenons ensuite la direction de Tauranga où une balade nous attend : nous avons le choix entre le tour ou l’ascension du Mont Maunganui. Une fois n’est pas coutume, nous optons pour en faire le tour ! Il fait super chaud et, même si la vue doit être très belle d’en-haut, les organismes sont fatigués. L’eau est magnifique, nous sommes à l’ombre et ça fait du bien car le soleil tape fort.

Au bout d’1h30 nous retrouvons les campings car et  prenons la direction d’Omokoroa Beach pour y passer la nuit. Après avoir tenté un premier freecamp complet (un parking qui ne fait pas rêver !) nous faisons une seconde tentative 2km plus loin : il est vide !! Nous sommes donc seuls pour y passer la nuit mais, à force d’avoir traînés, nous y arrivons bien tard, l’apéro est même zappé ! L

Nuit : Freecamp Cooney Reserve à Omokoroa. Un parking où nous n’étions que 2 pour y passer la nuit, tout proche de la mer. Rien aux alentours

Mardi 5 février 2019 : mine d’or et plage

Ce matin nous avons repéré une petite balade dans les gorges de la rivière Waitawheta, près du village de Karangahake. Pendant environ 2 heures on se balade le long de la rivière et nous sommes dominés par des parois vertigineuse, le décor est incroyable (en faisant abstraction de la route qui ne passe pas loin !!).

Après avoir traversé un pont suspendu, nous atteignons plusieurs tunnels de l’ancienne mine d’or ! La progression est lente car nous sommes dans un noir total, celui qui a trop confiance en lui risque de ressortir avec un bon petit gnon sur la tête !! Pour nous aider, nous suivons les rails, qui servaient autrefois à évacuer les gravats lorsqu’il y avait des chercheurs d’or qui creusaient la mine. Bien évidemment, malgré nos recherches nous n’avons pas trouvé de lingots, mais quand même quelques vers luisants qui ont, une nouvelle fois, ravi les enfants.

Une fois sortis de la pénombre les enfants embarquent à bord du petit wagon laissé à l’abandon… Bon, ils ne feront pas plus de 10cm car le wagon est accroché, mais rien que pour la photo ça valait le coup !!La promenade se termine par la traversée d’un tunnel d’1,2km à pied, il y fait bien frais, on apprécie car dehors le soleil tape fort.

Pour le déjeuner nous choisissons de reprendre les campings car pour poursuivre la route vers le nord jusqu’à Whiritoa.

La plage est complètement vide, de magnifiques vagues nous appellent et on ne résiste pas à la baignade. Les vagues sont très fortes, entre 4 et 5 mètres (et je ne fais pas mon marseillais !!!) et tout le monde s’amuse. Après les avoir franchies c’est beaucoup plus calme…en revanche le retour va s’avérer beaucoup plus compliqué : Aurélie et moi galérons vraiment à revenir, on se fait secouer en mode machine à laver et c’est Nico qui ira récupérer Aurélie qui a du mal à sortir.

Bon, quelques minutes plus tard Nico et moi allons quand même retenter notre chance mais on sera vite rappelés par la patrouille (pas de CRS ici, juste nos 2 femmes en colère, c’est pire !! 😉) pour notre inconscience…

Nuit : Freecamp Tui Terrace à Tairua. Seulement 3 places…on a pris les 2 dernières !! J WC et point d’eau juste à côté, nuit super calme.

Mercredi 6 février 2019 : tous à la playa !

C’est avec un gros quart d’heure de retard que nous prenons la direction de Cathedral Cove qui a la réputation d’être la plus belle plage de Nouvelle Zélande. Alors nous n’avons pas fait toutes les plages de ce superbe pays (il nous faudrait quelques mois supplémentaires !!), mais il faut bien reconnaître que celle-ci est magnifique !! Mais cette vue se mérite : après avoir garé Boby 2 à Hanei, il faut marcher une petite heure sur un chemin qui surplombe la mer. Petit à petit le paysage se dégage et nous arrivons sur une grande plage, séparée en 2 par une grotte traversante : d’un côté nous avons la plage de « Mares Leg Cove », de l’autre « Cathedral Cove ».

Evidemment, nous ne sommes pas seuls, il y a même beaucoup de monde, mais cela ne nous empêche pas de profiter du paysage et des fortes vagues qui déferlent. Elles sont bien moins fortes que la veille, ce qui permet à tout le monde de se baigner. Avec Nico nous essayons de « surfer » les plus belles (sur le ventre hein, l’équilibre aquatique n’est pas forcément mon truc) et on s’éclate pendant plus d’une heure !

En milieu d’après-midi, et après avoir encore profité des vagues nous décidons de poursuivre la journée à Hot Water Beach pour observer un phénomène bien particulier : lorsqu’on creuse dans le sable à un endroit bien précis, c’est de l’eau chaude, entre 65 et 70° qui sort ! Bon, j’avais quelques doutes et je confirme : ça brûle !!! Ce phénomène géothermique s’explique par la présence d’une faille terrestre qui est recouverte de sable par laquelle l’eau remonte !

Pendant plus de 2h petits et grands vont s’amuser à creuser, relier différents bassins et à profiter de ces bains chauds à ciel ouvert ! Bon, avec Nico on retourne faire un plouf dans les vagues énormes, certaines à plus de 4m, c’est ma dernière baignade en Océanie…

Malheureusement nous n’avons pas le temps de trouver un camping sauvage et nous sommes rattrapés par les contraintes logistiques : faire une machine avant de partir, recharger l’ordinateur et peut être même un peu de blog. Bon, vu le wifi archi pourri on oublie le blog mais on fête, avec 2 jours d’anticipation l’anniversaire de Baptiste ! C’était plus sympa de le fêter avec les copains qu’entre 2 avions. Baptiste est surpris et ému, surtout par les 4 enfants qui lui ont préparé des petits cadeaux et une petite chanson.

Notre dernière soirée à 9 est malheureusement écourtée par la pluie (tiens, ça faisait longtemps !!). Les enfants peuvent donc se coucher tôt pendant que l’on avance sur les bagages… Cette dernière nuit en Nouvelle-Zélande sera très pluvieuse !

Nuit : Top 10 Hot Water Beach. 91$NZ. C’est un très grand camping payant, ce qui n’est vraiment pas mon truc, j’aurai préféré faire un sauvage sympa dans cette région magnifique pour être en pleine nature.

Jeudi 7 février 2019 : the end !

Au réveil le ciel est encore bien couvert, pas de regret de devoir rouler aujourd’hui et énorme soulagement d’avoir profiter pleinement de la journée d’hier.

Après avoir bouclé les sacs nous faisons nos adieux, non sans émotions, aux copains que nous retrouverons en France. On espérait passer 3 ou 4 jours ensemble, on a fait plus de 2 semaines !!

Le trajet jusqu’à Auckland se passe sans soucis et c’est l’heure de rendre Boby 2. On a pris le « Return express », qui nous permet de poser le camping car en l’état et de partir : cette option couvre la taxe sur les kilomètres effectués (7,24$NZ/100km), la bonbonne de gaz, le plein d’essence et pas la peine de faire le ménage. Il faut faire entre 4500 et 5000km pour que ce soit rentable, nous sommes dans la fourchette et le réservoir d’essence et sur la réserve, c’est parfait !!

Avant de partir on n’oublie pas de négocier un petit geste commercial par rapport aux désagréments subis avec les caprices du premier camping car. On obtient un peu plus de 500$NZ. On aurait probablement pu gratter un peu plus mais on ne voulait pas louper la dernière navette pour l’aéroport.

Pendant 6h nous attendons notre vol qui va nous emmener au Cambodge en passant par Kuala Lumpur. Les formalités se passent bien .. … sauf pour le pot de pâte à tartiner qui se fera retoquer au contrôle : il pèse plus de 750g… C’est la deuxième fois du voyage que nous sommes obligés d’en abandonner un en route !

On profite de la longue attente pour faire quelques devoirs et débriefer avec les enfants sur ce qui leur a plu au cours de ces 4 dernières semaines. Notre séjour en Nouvelle-Zélande se termine comme il a commencé il y a près de 5 semaines : par un repas au Mcdo!! Je me replonge ensuite dans le programme du Cambodge pour être opérationnel rapidement.

A très vite depuis le pays du sourire !  😊

Cyrille

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “4 jours riches en activités dans les Coromandel”