Ma rencontre avec les Valis’help (par Clémence)

Pendant de notre circuit en camping-car en Nouvelle-Zélande, j’ai rencontré Maud et Mélanie, qu’on appelle les « Valis’Help », lors d’une nuit passée dans un freecamp. Un freecamp est un parking gratuit sur lequel se retrouvent beaucoup de voyageurs.

Maud est pisteur en montagne et pompier alors que Mélanie est infirmière et pompier volontaire. Depuis le mois d’octobre, elles font un tour du monde pour apprendre aux enfants qu’elles rencontrent dans les écoles les gestes de premiers secours.

Après avoir discuté avec papa et maman, elles leur ont proposé de nous expliquer, à Alban, Baptiste, une copine qui était avec nous et moi, les gestes de premiers secours. Pendant 1h30 elles nous ont appris beaucoup de choses. En premier, le numéro de téléphone qu’il faut appeler si il y a une situation avec un blessé : le 15 (le SAMU) ou le 18 (les pompiers) quand on est en France et le 112, qui est le même numéro pour toute l’Europe.

Ensuite, avec un super jeu de société, on a fait ensemble des exemples de plusieurs situations :

Quand quelqu’un a une grosse coupure on doit l’Allonger, Appuyer fort sur la coupure et Appeler les secours (ce sont les 3 « A »).

Quand une personne s’étouffe on doit taper 5 fois sur son dos très fort pour débloquer. Si rien ne sort pas on met le point au-dessus de son ventre avec la main dessus et on appuie très fort 5 fois pour essayer d’enlever ce qui est bloqué. Si la personne s’étouffe toujours, il faut recommencer plusieurs fois.

Si une personne s’évanouit, on la « secoue » un peu pour voir si elle réagit, on lui parle pour voir si elle répond, on colle notre oreille sur son nez pour sentir son souffle en regardant si son ventre gonfle. S’il ne se passe rien, on met la personne sur le côté pour éviter qu’elle s’étouffe si elle vomit : on appelle ça la position latérale de sécurité. Ensuite il faut appeler les secours.

Si quelqu’un s’électrocute il faut tout de suite se protéger en débranchant l’appareil électrique qui est dangereux et appeler les pompiers.

Nous étions super intéressés mais on a dû arrêter car il était très tard et le lendemain on avait une grosse randonnée où nous nous sommes recroisés.

Mais c’était génial car ces différents gestes sont très utiles parce qu’ils peuvent permettre de sauver des gens. Leur projet est super car Maud et Mélanie rencontrent beaucoup d’enfants qui ne connaissent pas tout ça. Je leur souhaite une très bonne continuation et j’espère les revoir peut être en France !

A bientôt les copains !

Clémence

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *