De Chrischurch aux Catlins en passant par le Mont Cook : notre première semaine en camping-car !

Mardi 8 janvier 2019 : découverte de la bête

Après avoir de nouveau pris le shuttle pour retourner à l’aéroport, nous arrivons chez notre loueur… Bon, en réalité c’est un immense hangar, qui regroupe plusieurs loueurs et derrière il y a un énorme parking avec des centaines de véhicules de toute taille !

Et puis tout s’enchaîne : on nous présente le véhicule, et là, je me dis que ce n’est vraiment pas gagné… 3.20m de haut, 7.20m de long… Pfff, c’était pas plus simple de prendre une petite citadine ??? Comme pour reculer le moment fatidique du départ nous posons le maximum de questions pour essayer de bien tout comprendre sur le fonctionnement et c’est parti… Ah ben non : comment elle marche la boîte auto ??? 😊

Notre premier trajet va durer 700m… Non, pas d’accident (c’est pas Aurélie au volant !! 😊😊), mais pour aller au supermarché le plus proche pour remplir le CC : s’ils font le plein d’essence, de gaz et d’eau, le frigo n’est pas rempli, faut pas abuser !! 😊

C’est donc à 12h passées que nous reprenons la route pour notre premier long trajet en direction d’Akaroa… et quelle erreur !! Je ne parle pas de ce charmant petit village et de la Péninsule Banks, mais de la route qui y mène… Une horreur : ça monte, ça descend, ça tourne, pas de marquage ! Pfff, moi qui voulais prendre en main le CC en douceur, c’est une réussite totale !!

Aurélie en profite pour inventer le nouveau tube de l’été (oui, ici c’est l’été donc on a le droit de faire des tubes !!) : « t’es troooop à gauuuuche », j’y ai eu droit tout le trajet ! (désolé, pas de bande son !😊) Les enfants, probablement terrorisés à l’arrière ne font pas un bruit ! Bon, à l’arrivée 2 sur 3 dorment et le 3ème n’est pas malade ! Comme quoi, ce n’était pas si mal. On trouve le freecamp rapidement mais il est complet ! Finalement une place se libère rapidement et on s’installe ! En revanche ça manque de charme : juste un parking pas loin du port, on est loin des paysages paradisiaques qui nous font rêver !!

On part ensuite se balader dans Akaroa. Les nuages sont de sortie, il ne fait pas bien chaud mais ça fait du bien de se dégourdir les jambes, sachant que demain le trajet retour nous attend !! Le soir nous prenons notre 1er repas dans notre maison roulante. Bon, vu l’endroit manquant ce sera en intérieur, les chaises et la table de jardin attendront encore un peu !!

Alors que le repas se termine on fonce sur la plage pour immortaliser notre premier coucher de soleil en Nouvelle-Zélande, vivement la suite !! 😊

Nuit : Freecamp Akaroa Boat Ramp (Toilettes + point d’eau à proximité)

Mercredi 9 janvier 2019 : Akaroa > Lac Tekapo > Lac Pukaki

Le temps étant toujours aussi couvert que la veille donc nous décidons d’aller dans la région du Mont Cook, en espérant qu’il y fasse meilleur. C’est donc une longue traversée qui nous attend. Apparemment la nuit a été bénéfique car la conduite est plus assurée, douce et les 80km/h sont presque atteints😊 !

Nous roulons beaucoup et lors de la pause déjeuner nous inaugurons le mobilier de camping, c’est parfait ! Nous poursuivons ensuite vers Tekapo mais, malheureusement, le ciel couvert ne nous permet pas d’admirer la beauté du lac comme il se doit.

Nous prolongeons donc notre route de 50km pour arriver au bord du lac Pukaki où Aurélie a repéré un freecamp parfait pour passer la nuit. Il fait beau, face au lac et le Mont Cook au fond, c’est parfait ! Bon, sauf que ce genre d’endroit ça se remplit vite, et comme il n’y a aucune organisation il y a rapidement des vans dans tous les sens. Mais cet endroit nous offre surtout un nouveau coucher de soleil de toute beauté !

Nuit : Lake Pukaki Overnight Campervan Parking (Freecamp) – Très belle vue sur le lac – Toilettes sèches

Jeudi 10 janvier 2019 : journée off

Au réveil nous admirons une nouvelle fois ce beau lac et prenons le petit déj devant. Par contre, on ne sait pas trop dans quelle direction aller : on a l’impression que plusieurs trucs ne fonctionnent pas chez Boby et le temps s’annonce mitigé. On opte donc pour une journée école et logistique à Twizel. Bon, ce n’est pas la ville de dingue mais on a trouvé que ça.

Afin de brancher Boby nous n’avons pas d’autre choix que de prendre un camping payant. Oui, il ne faut pas rêver, si parfois nous avons des toilettes à disposition, on ne vous fait pas cadeau de l’électricité, on est en Nouvelle-Zélande, pas au pays des bisounours !!!

Une fois branché nous essayons de faire fonctionner le four mais rien n’y fait ! On demande de l’aide à un voisin qui n’y arrive pas … … mais qui nous propose de cuire nos pizzas dans sa caravane : notre sauveur !!!  😊

Après une bonne séance d’école sa femme vient nous indiquer quelques rivières à proximité dans lesquelles il est possible de se rafraîchir. Les enfants ne se font pas prier pour aller faire trempette, enfin, sauf Alban qui est trop occupé à poursuivre les aventures d’Harry Potter !

Pour remercier nos sauveurs du jour nous les invitons à boire l’apéro : ce sont des néo-zélandais en vacances pour 10 jours dans le coin, ils sont super gentils. Bon, le dialogue n’est pas évident car les premiers mots qui nous viennent sont souvent en espagnol (genre on est bilingue alors qu’on ne l’est pas du tout !!😊).

Allez, au dodo, demain on retourne dans les montagnes et on a hâte !😊

Nuit : Holiday park de Twizel (54$)

Vendredi 11 janvier 2019 : découverte du Mont Cook !

Aujourd’hui tout le monde tout le monde est motivé, normal, on va marcher !! 😊

Bon, par contre on n’est pas encore rôdé en termes d’organisation : il faut compter 1h30 entre le réveil et le départ, en général c’est 1h quand on est dans un hébergement qui ne roule pas : car avant de partir, il faut s’assurer que tout est bien rangé pour éviter que ça valdingue dans tous les sens ! Pour le moment pas de casse, mais ça prend du temps !

Pendant près d’une heure nous longeons le superbe lac Pukaki dont le bleu est incroyable. Bon, je n’en profite pas des masses, mes yeux étant obnubilés par cette ligne blanche à ma droite dont je ne dois pas m’écarter, sous peine d’une sanction immédiate !!

Nous avons opté pour 2 petites randos pour nous approcher et admirer le mont Cook :

La Hocker Valley Track : en 2h30 aller/retour on arrive à un très beau point d’observation. Cette rando est très agréable et ne présente aucune difficulté ! Bon le premier quart d’heure est un peu pénible car plusieurs cars viennent déposer des touristes qui font les premiers mètres pour voir le mont Cook de loin.

La Tasman track : une petite heure aller/retour pour aller voir le lac Tasman, dans lequel des icebergs flottent. Si la montée n’est pas longue elle est plus physique que la précédente : il faut grimper 308 marches pour arriver au mirador principal, et c’est superbe !

Lac et Glacier Tasman

Pour 20 marches de plus nous allons jeter un coup d’œil aux blues lakes……ces lacs sont tout sauf bleus !!

Sur le trajet du retour nous faisons 2 arrêts supplémentaires pour immortaliser le bleu du lac Pukaki. Voilà les belles images de Nouvelle-Zélande que nous attendions !

Nous rejoignons le freecamp d’il y a 2 jours, mais cette fois-ci on connaît le fonctionnement : avec Boby on se faufile entre les campings car pour avoir LE spot face au lac ! 😊

Le soleil tape bien fort donc une baignade rafraîchissante s’impose ! A défaut d’une douche décrassante, ce plouf familial nous aura fait du bien !  😊

Le soir nous sommes rejoints par la famille « Cap vers le monde » avec qui nous discutons depuis plusieurs mois lors de la préparation de nos voyages respectifs, mais aujourd’hui c’est « LA » rencontre !  😊 On papote jusqu’à plus de minuit car demain nous continuons chacun nos routes mais nous devrions nous croiser dans quelques jours un peu plus au sud !

Nuit : Lake Pukaki Overnight Campervan Parking (Freecamp) – Très belle vue sur le lac – Toilettes sèches

Samedi 12 janvier 2019 : Lac Pukaki > Dunedin

Encore un gros dodo… Sans réveil, c’est à 9h00 qu’on ouvre un œil et qu’on secoue les enfants ! Le ciel est toujours bien couvert, journée parfaite pour rouler sans regret !

A Twizel nous trouvons une souris afin de pouvoir de nouveau utiliser ordi (pavé tactile HS), désormais plus d’excuse pour ne pas nous connecter ! (enfin si, faut du réseau !!)

La suite de la journée n’est pas palpitante : on roule et 2 petites pauses : une plage à Pingouins à yeux jaunes où nous voyons … … 3 lions de mer affalés (les pingouins sortent plus tard mais pas le temps d’attendre !) et les Moreakis Boulders : de gros cailloux tout rond au milieu de la plage. Bon, c’était sur notre route donc on s’y est arrêté, mais ne déviez pas trop de votre itinéraire pour les voir, ça ne sera pas un souvenir impérissable !! Il y a très peu de cailloux et l’endroit est envahi de touristes, pas évident de faire une photo sans personne !!)

Nous nous posons ensuite au Free Camp de Warington, à 15km au nord de Dunedin. C’est grand, on n’est pas tous les uns sur les autres et il fait beau. La mer est proche, les enfants jouent et on prépare la suite : on a l’impression de beaucoup rouler pour ne pas voir grand-chose, on va essayer de faire l’inverse : pas trop rouler et voir pleins de trucs !! 😊

Nuit : Warrington Domain (Freecamp) – Tout proche de la plage – Toilettes et point d’eau

Dimanche 13 janvier 2019 : Dunedin sous la pluie

Au moment du réveil le ciel est bien couvert donc on ne se presse pas et les enfants ont toujours du mal à se lever, ils font de sacrées nuits en ce moment, près de 12h ! Il fait bien frais et, pour la première fois, on ne prend pas le petit déjeuner dehors.

Nous prenons ensuite la direction de Dunedin où nous avons repéré plusieurs activités pour la journée. Nous démarrons par la baldwin Street : la rue la plus pentue du monde !! Environ 35% d’inclinaison, autant dire que ça penche pas mal ! Bon, on ne s’est pas aventuré avec Boby car on n’y serait pas arrivé (et en plus c’est interdit au camping car !) mais certains malins tentent leur chance ! C’est assez impressionnant et nous l’avons remontée puis redescendue à pied ! Par contre on note l’inconscience de certains qui veulent la photo d’une voiture qui monte ou qui descend et qui se plantent……au milieu de la route pour la prendre ! Juste n’importe quoi !

On repart de là sous des trombes d’eau pour arriver dans le centre de Dunedin. Après un rapide passage à la gare pour trouver un peu de wifi on se dirige vers l’usine de chocolat…malheureusement elle a définitivement fermé ! On se contentera de la belle cathédrale Saint Paul, qui abrite notamment l’un des plus grands orgues de l’hémisphère sud.

Nous avions prévu de faire Tunnel Beach mais le temps est menaçant. Après un rapide passage dans un supermarché pour acheter un adaptateur à notre tuyau qui permet de remplir notre réservoir d’eaux propres on prend la direction du freecamp repéré pour la nuit, dans lequel 5 places sont réservées pour les véhicules autonomes. Il en reste 4, c’est parfait. Il est 16h et c’est un véritable déluge qui démarre, l’occasion parfaite pour démarrer une séance d’école !

Il fait bien frais et nous sortons les couvertures que nous avons en rab’, en espérant que demain il fasse meilleur pour profiter des Catlins.

Bilan de la journée par rapport à notre souhait de la veille : seulement 50% de réussite : on a moins roulé (chouette !!) mais on n’a pas vu grand-chose (mais c’est pour bientôt !!)😊

Nuit : Ocean View Recreation Reserve (Freecamp) – Toilettes, eau potable et dump

Lundi 14 janvier 2019 : les Catlins

Le temps n’est pas si humide que prévu et nous poursuivons notre programme…qui se décale de plus en plus !

Nous démarrons donc la journée par Tunnel Beach : la balade est sympa, la vue très belle et l’histoire amusante : c’est un papa qui a construit ce tunnel pour que sa fille puisse avoir un accès direct à la plage, c’est mignon non ?? La descente jusqu’à la plage est raide, la remontée est donc rude !!

Nous poursuivons notre route vers Nugget Point light house : un très joli phare au bout d’une petite balade d’1km, avec des lions de mer en contrebas. Par beau temps la vue doit être magnifique, malheureusement on ne peut pas confirmer l’information…

En revanche le parking sur lequel nous sommes installés nous plaît bien et nous envisageons d’y passer la nuit. On démarre donc une séance d’école…mais rapidement une personne du DOC (Departement of Conservation) vient nous expliquer qu’on ne peut pas y rester pour la nuit… Alors ça c’est hyper énervant et depuis 1 semaine ça nous agace un peu : on paie un véhicule autonome (« self contained ») mais on ne peut pas se mettre où on veut. Bon, d’un côté ça peut se comprendre vu le nombre de vans mais bon, ça agace un peu (beaucoup ?)…

Tant pis, nous descendons une petite demi heure à Roaring Bay pour tenter d’apercevoir le fameux pingouin à œil jaune… Au bout de 30mn on abandonne, aucun d’entre nous n’a la patience de prolonger l’attente ! Comme il y a peu de freecamp dans le coin nous décidons de rejoindre l’un camping payant à Kaka Point, pour y faire un peu de blog, recharger les batteries…

C’est également l’occasion d’effectuer une première tonte pour les garçons, on aura moins chaud en Asie !! Depuis quelques semaines ça ne ressemblait plus à grand-chose, ça fait du bien !!

Pendant ce temps là Clémence est invitée à jouer avec d’autres enfants au criquet. Malgré la barrière de la langue elle se débrouille bien !

Allez, demain nous continuons notre route dans les Catlins !

Cyrille

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *