Ma nuit chez l’habitant (par Baptiste)

Pendant le trek de Hsipaw nous nous sommes arrêtés dans un village Palaung, là où il y a une minorité birmane qui habite.

C’est un tout petit village : il n’y a que 20 maisons et 150 habitants à peu près. C’est un village très pauvre et très isolé : il n’y a pas d’eau courante.

Il y a une petite école qui a été construite grâce à de l’argent que des américains ont donné. Par contre l’école est fermée car ils n’ont pas trouvé de maîtresse. Du coup les enfants ne vont jamais à l’école et vont directement aider les parents dans les champs.

Beaucoup de maisons n’ont pas d’eau donc, pour se laver, les gens vont dans la douche commune du village avec de l’eau qui vient de la montagne. Ça m’a fait bizarre car tout le monde peut nous voir quand on se lave !

Ensuite pour la première fois j’ai dormi dans une maison en bambou tressé ! Dans le jardin il y avait des gros buffles, des poules, des poussins et un coq. J’ai eu de la chance parce qu’on avait quand même une pièce en bambou dans laquelle on pouvait se nettoyer parce qu’il y avait un grand bac d’eau avec une casserole qu’on pouvait se renverser dessus.

Comme dans l’autre trek, les toilettes étaient loin de la maison, au fond du jardin et à côté des buffles !

Pour le dîner et le petit déjeuner la maman a fait la cuisine au feu de bois car là-bas ils n’ont pas de four ni de plaques électriques : il faut de l’électricité et il n’y a que des panneaux solaires pour avoir seulement un peu de lumière.

On a dormi dans la plus grande pièce de la maison, sous la photo du bouddha et avec nous il y avait le guide.

Baptiste

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 commentaires sur “Ma nuit chez l’habitant (par Baptiste)”