2 jours à Quito

15/08/2018
L’hôtel étant bien placé (au cœur du centre historique) nous profitons de cette première journée pour arpenter la ville à pieds : découverte de la Compañía de Jésus, du palais présidentiel, de la basilique du Vœux National, la plaza grande, l’église Santo Domingo…. Le pays étant à plus de 90% catholique les églises sont nombreuses et toutes différentes.

A l’heure du déjeuner nous dégustons nos premiers almuerzos : une soupe, de la viande avec accompagnement (principalement du riz), un jus de fruit et un dessert (pas toujours) pour 2,50$ : rentable ! 😊 Les enfants n’ayant pas un gros appétit 2 plats pour 3 suffisent. L’inconvénient de ces petits restos c’est que la musique ou la TV sont à fond : déjà qu’on galère à comprendre ce qu’on va manger, mais avec ces nuisances sonores c’est encore plus compliqué !

L’après-midi nous poursuivons la découverte de la ville : les rues montent et descendent, avec l’altitude nous peinons à reprendre notre souffle!

Le soir nous dînons à l’hôtel car une cuisine est à la disposition des voyageurs. On fait très simple : pâtes, yaourts à boire et pommes !! A 20h tout le monde est KO, c’est l’heure d’aller retrouver Morphée, dans le bazar permanent de la rue (ils ont aussi oublié l’isolation phonique) !

16/08/2018
Le deuxième réveil est un peu plus tardif… Le décalage horaire se fait toujours sentir, surtout que sur les coups de 4h du mat un « badaboum » nous a réveillé en sursaut : Baptiste a décidé d’aller faire un bisou au parquet… Pas de bobo, c’est l’essentiel !

Aujourd’hui il faut libérer la chambre car ce soir nous partons pour 4 jours en Amazonie : casse-tête pour les sacs : qu’est ce qu’on laisse en consigne, qu’est-ce qu’on emmène avec nous… ? Nous sommes toujours en rodage et ignorons les conditions hostiles auxquelles nous serons confrontés. Une fois la répartition des sacs réalisée (nous sommes encore en rodage) nous décidons d’aller prendre le « TeleferiQo » qui doit nous emmener sur les hauteurs de la ville, à plus de 4100m. La proprio de l’hôtel nous appelle un taxi et nous conseille de prendre quelques vêtements chauds : on attrape nos coupe-vent, « au cas où » !

Au départ une sirène retentit : une personne qui descend a perdu connaissance et est placée immédiatement sous oxygène… Pas besoin de parler pour comprendre qu’on est un peu tendus pour les enfants…

La montée se fait en moins de 10mn… et effectivement, ça caille, l’occasion parfaite pour tester nos coupe-vent ! Alban n’est pas au top et nous sentons tous qu’au moindre effort nous sommes vite essoufflés. La bonne nouvelle c’est que Baptiste parle moins !! 😊

Alors qu’on pensait simplement faire un petit aller / retour, les enfants réclament une rando : en effet, plusieurs sentiers démarrent du haut du téléphérique donc on ne va pas se priver. On se lance dans une petite marche calme, histoire de s’acclimater un peu. Le rythme est lent, les pauses régulières. Aucune idée de l’altitude à laquelle nous irons, 4300m, peut être un peu plus. Alban est tout palot et Clémence est frigorifiée : pour une première ce sera déjà bien, nous décidons de redescendre.

Après un nouvel almuerzo et quelques courses pour le soir, les enfants ont droit à une petite séance de devoirs. Ça se passe plutôt bien, pourvu que ça dure… Nous n’avons plus de chambre mais nous profitons des parties communes de l’hôtel pour nous poser un peu jusqu’au soir : à 23h nous devons prendre un bus de nuit qui nous emmènera à Lago Agrio avant de rejoindre le cœur de la réserve de Cuyabeno.

Malheureusement, 3 heures avant notre départ Alban se plaint du ventre et tombe malade. Il est vraiment mal et très faible, peut être une réaction à l’altitude.
C’est avec une immense déception que nous devons annuler cette excursion à laquelle nous tenions tant mais il n’était pas raisonnable de faire 10 heures de bus de nuit dans cet état. Heureusement la chambre que nous avons rendue ce matin n’est pas relouée, nous pouvons donc nous y réinstaller. Et il faut maintenant revoir toute la suite du séjour.

C’est le cœur lourd que nous nous réveillons le lendemain, l’annulation de l’Amazonie est encore dans toutes les têtes, mais Alban va beaucoup mieux et c’est bien là l’essentiel.. On prépare les sacs et prenons la direction du sud. Notre séjour à Quito se termine ainsi, sur une note d’inachevé, mais nous sommes déjà tournés vers la suite du séjour : la route des Andes.

A bientôt !
Les 10 Pieds Autour du Monde

***** Infos pour les futurs voyageurs*****
Logement : Hôtel « La Posada Colonial » : ce n’est pas le grand luxe mais la chambre familiale nous a suffi. Pour 42$ nous n’aurions jamais eu mieux avec notre super emplacement.
Repas : pour un almuerzo complet il faut compter entre 2.50 et 3$ et on mange bien !
Montée en téléphérique : 8,50$ pour les adultes, 6,50$ pour les enfants

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 commentaires sur “2 jours à Quito”