5 jours au sein de l’ONG OBT

Mardi 26 février 2019 : transfert et arrivée à Chiro

Après avoir étudié différentes options, nous avons choisi de rejoindre notre prochaine étape, près de Kampong Cham, en taxi. Les trajets en bus sont souvent aléatoires et ça commence (déjà !) à nous fatiguer un peu. Alors, pour 3$ de plus par personne, on a pris la solution « confort » ! Nous avons mis moins de 5 heures alors qu’en bus nous aurions dû repasser par Phnom Penh (une fois de plus…) et attendre une correspondance pour une durée totale d’environ 11 heures… Alors là, les quelques dollars je les mets sans problème !! 😊

A Chiro nous sommes accueillis par François, responsable de la structure OBT. Car pendant les 5 prochains jours nous allons participer à la vie du village en étant à la disposition de cette ONG. François nous présente notre hébergement (un grand bungalow familial très sommaire) et les différentes activités dans lesquelles nous pourrons être utiles. Je ne développe pas ici les actions d’OBT car Aurélie prendra la plume dans les prochains jours pour vous en parler (si si, on n’est même pas le 1er avril !! 😊).

L’après-midi il fait toujours très chaud mais les enfants sont ok pour une bonne séance d’école. Nous nous interrompons pour aller admirer le splendide coucher du soleil sur le Mékong depuis une petite passerelle faite en bambou.
En fin de journée nous dînons au petit restaurant d’OBT : ce sont des étudiants locaux qui s’en occupent : le choix est important mais en réalité beaucoup d’ingrédients ne sont pas disponibles. Ça n’empêche pas certains de vraiment se régaler !

Nous passons ensuite notre première nuit dans notre bungalow : 3 matelas 2 places au sol, une moustiquaire au-dessus de chacun d’entre eux et c’est tout ! Mais en faut-il plus pour passer un bon moment ?? Sincèrement non, même la douche froide est appréciée par tout le monde car ça rafraîchit avant d’aller nous coucher ! 😊

Mercredi 27 février 2019 : le plastique c’est pas fantastique !

C’est par un cours de khmer juste en dessous de notre bungalow que nous sommes réveillés à partir de 6h50… dur dur !! il faut savoir qu’entre chaque morceau de bambou il y a un espace d’environ 5mm, ce qui permet de profiter pleinement de tout ce qui se passe en-dessous (nous sommes sur pilotis) et dehors. Pas grave, c’est l’occasion de profiter pleinement de la journée ! 😊

Au petit déjeuner nous faisons connaissance de Théa, Alix, Manon et Alexis (qui sortent du cours de khmer !!) qui sont là depuis un mois. Ils travaillent, via leur association « Trash is nice » sur un projet de recyclage des bouteilles plastiques. L’échange est très sympa et nous décidons d’aller leur donner un petit coup de main. Nous les rejoignons donc en milieu de matinée et rapidement les enfants se mettent au travail : Alban déplace des cailloux qui on servit à couler une dalle qui permettra de monter la future machine de recyclage alors que Baptiste et Clémence aident à trier les bouteilles plastiques : le process est simple et permet de séparer les différentes sortes de plastique :
> Enlever les bouchons : Baptiste
> Enlever les étiquettes : Clémence
> Enlever les bagues (qui accroche le bouchon) : Cyrille
> Découper le goulot (car il est trop épais pour passer dans la machine) : Aurélie

Jusqu’au déjeuner nous travaillons tous les 9 alors qu’il se met à faire très chaud. Moralement c’est assez un peu difficile car nous avons l’impression que le stock ne descend pas alors que chacun bosse dur ! 😡

L’après-midi pas possible d’y retourner car il fait vraiment trop chaud 🔥 : ce sera donc séance d’école et jeux sous les ventilos du restaurant ! 😊

A 15h30 on arrête les devoirs mais les enfants retournent à l’école : ils participent, avec les enfants du village, au cours d’anglais… 😊 Au bout de quelques minutes Alban me glisse dans l’oreille « c’est comme sur la route, c’est le bazar » !! Franchement il n’a pas tort, quel souk ! ils sont 32, de 6 à 12 ans (environ !) dans un brouhaha permanent, dans une petite pièce en terre battue, à répéter l’alphabet et les nombres.

Les enfants ont l’occasion de voir la différence entre les conditions d’apprentissage des petits cambodgiens et les leurs : on oublie le TNI (tableau numérique interactif) et les tablettes ! Une grande fille fait une petite place sur son banc pour que Clémence et Baptiste puissent s’y glisser, ce qui leur permet de participer au cours comme les autres élèves. Lorsque l’instituteur interroge chaque élève à tour de rôle, il ne les oublie pas non plus ! Bon, les nombres et l’alphabet c’est dans leurs cordes !! Les enfants ont beaucoup aimé ce moment et auraient aimé le prolonger un peu. Mais une fois le cours terminé, chacun est rentré chez soi, pas le temps pour une partie de foot aujourd’hui, dommage !

Le soir nous dînons avec un couple de français très sympa. Ils sont en vadrouille dans la région et nous donnent les coordonnées de leur chauffeur de tuk tuk parlant français. Pendant ce temps les enfants papotent avec les « Trash is nice » qui sont vraiment cool. D’ailleurs Alban leur a donné rendez-vous demain matin pour le cours de khmer !

Jeudi 28 février 2019 : Tournesols & école

A partir d’ajourd’hui, le réveil sonnera tous les matins à 6h40 ! 😱 Pourquoi si tôt ?? 😲 Car au bout du chemin il y a une moto qui passe aux alentours de 7h avec du pain frais !! Il faut donc le guetter si on veut avoir un petit déj !! 😋

Lorsque le réveil sonne ce matin, nous hésitons à réveiller Alban. Certes, il est motivé pour le cours de khmer mais il a aussi besoin de se reposer… Mais ce coquin est déjà prêt, avec son cahier en main… 🤣 Ce garçon est vraiment dingue 😊 ! Le voilà donc parti pour un cours de khmer duquel il est sorti ravi, avec quelques mots qu’il va arriver à replacer au cours des prochains jours !

Après le petit déjeuner nous retournons à la « déchetterie » pour aider les copains. Cette fois-ci nous sommes plus nombreux et d’autres volontaires sont venus apporter leur petite contribution. On avance un peu plus vite et le stock de bouteilles diminue, mais il en restera pour les suivants ! 😊

Pour le déjeuner nous prenons la direction d’un champ de Tournesols au sein duquel un restaurant a été installé. Bon, le champ de Tournesols n’a rien d’exceptionnel mais c’est un beau projet qui a été lancé par OBT avant d’être donné à un local pour qu’il en assure la continuité. Et puis le restaurant qui va avec n’est pas mauvais du tout ! 😊

Une fois de retour chez OBT nous démarrons une nouvelle séance d’école (wouhaou, 3 jours de suite !!😊) avant de laisser souffler un peu les enfants pendant qu’on s’occupe de l’administratif en France, tâche qui revient un peu trop souvent à notre goût !! 😊)

Avant la fin de journée nous allons nous balader à travers champs pour arriver sur une immense plage au bord d’un bras du Mékong (à moins de 10mn du bungalow). C’est d’ici que nous profitons d’un nouveau magnifique coucher du soleil sur le fleuve pendant que les enfants jouent dans le sable. On les sent sereins et ils profitent pleinement de ces quelques jours en totale immersion.

Vendredi 1er mars 2019 : partie de pêche à 4

Ce matin Aurélie a le bide en peu vrac et reste donc couchée : elle n’a pas assez la « pêche » pour participer à l’activité de la matinée : une partie de « pêche » sur le Mékong. Je pars donc seul avec mes 3 affreux jojos😱. Bon, à la découverte de la coquille de noix flottante, je note qu’il va falloir être bien vigilant pour éviter un plouf non prévu, spécialité de notre Baptou national !! 😊

Notre pêcheur nous emmène d’abord dans sa maison : une petite cabane de bois posée sur l’eau avec un confort très très limité. Il nous ouvre une trappe qui donne accès à son élevage de poissons. C’est ici qu’il les fait grandir et grossir pendant 1 à 2 ans avant de les vendre sur le marché. Il possède environ 4000 poissons qui se mettent à sauter et éclabousser dans tous les sens quand il se met à les nourrir. Les enfants participent avec plaisir à leur fournir de quoi manger.

Nous partons ensuite naviguer sur le Mekong où notre pêcheur nous explique sa technique du lancer du filet. Nous sommes épatés ! Il lance fort, vite et loin… Le résultat est pas mal avec une vingtaine de petits poissons ramassés. Les enfants sont sollicités pour les mettre dans le panier, ils adorent ! 😊

Je me lance à mon tour … … et le filet est rempli … … de rien du tout !

2ème tentative et là le résultat est … … identique 🤣!! Ok, je ne suis pas fait pour faire de la pêche au filet 😊 !! Alors que le pro fait un tour quasi complet du bateau, mon lancer est juste ridicule. Je ne persévère pas et nous rentrons retrouver Aurélie. Elle n’a pas retrouvé la grande forme, c’est l’occasion pour chaque enfant de faire leurs évaluations, ce qui me permet de passer de l’un à l’autre pour leur donner les explications nécessaires.

Tous les vendredis le village, avec l’appui d’OBT organise une collecte de plastiques et les enfants sont super motivés à l’idée d’y participer. Malheureusement, écrasés par la chaleur nous nous sommes endormis et réveillés alors que l’activité touchait à sa fin. Tant pis pour cette fois-ci ! 😔

Avant de nous coucher grande première du voyage : un petit film en famille ! Entre les connexions défaillantes et les activités qui nous obligent à nous coucher tôt nous n’avons jamais pris le temps, mais ici c’est l’occasion ! C’est avec pas mal d’émotions que nous regardons « Génération Tour du Monde » qui recense le témoignage de plusieurs voyageurs au long cours. Les enfants sont captivés et la soirée se poursuit sur un débat familial : ce voyage est-il une parenthèse ou une transition ? 😊 A votre avis ? 😜

Visionnage Génération Tour du Monde

Samedi 2 mars 2019 : découverte des alentours

Comme prévu, notre tuk tuk vient nous chercher à 8h pour une découverte des alentours de Kampong Cham. Sou Phal parle bien français et nous a été recommandé par d’autres voyageurs. Nous comptons énormément sur ses conseils pour nous sortir des chemins touristiques car nous n’avons pas beaucoup préparé cette journée ! 😊

Sur la route qui nous emmène à notre première visite, Sou Phal s’arrête à plusieurs étalages pour une dégustation locale : grillons, grenouilles, serpents d’eau, asticots,… Bon, il n’est que 8h30 avec la digestion du petit déj en cours, aucun d’entre nous ne se lancera dans cette aventure dégustative (je sais, ce mot n’existe pas mais je n’ai pas trouvé mieux !!) !😊

Après avoir admiré la vue depuis le pont japonais, Sou Phal nous emmène à l’usine d’hévéas qui permet de fabriquer du caoutchouc. Je n’en dis pas plus car vous avez plein d’infos sur cette visite passionnante dans l’exposé de Baptiste :
http://10piedsautourdumonde.com/savez-vous-faire-du-caoutchouc-par-baptiste

Nous nous dirigeons ensuite vers une forêt dans laquelle nous trouvons des noix de cajou… C’est bon les noix de cajou hein,… mais comment s’appelle l’arbre sur lequel elles poussent ??? 😊

Une fois de plus nous sommes complètement seuls à cet endroit et apprenons pleins de choses : la noix de cajou est le fruit (oui, c’est un fruit !!!) de l’anacardier (trop sympa, je vous donne même la réponse !! 😊). C’est son amande qui est comestible une fois cuite et qui constitue le principal produit utilisé de cette plante. Attention, crue, l’amande est toxique à cause de l’urushiol qu’elle contient (heu, là c’est internet qui m’a aidé un peu !! 😜). Nous en ramenons quelques-unes avec nous mais avons peu d’espoir de disposer de 3 jours pour les faire sécher avant de les faire griller.

Notre tuk tuk nous emmène ensuite voir l’ancien lycée française et une piscine qui ne donne pas vraiment envie d’y faire trempette malgré la grosse chaleur.

Après avoir déjeuner à Kampong Cham nous allons visiter un temple boudhiste avant d’emprunter à pied un pont de bambou qui nous permet de retraverser ce bras du Mékong. Grosse surprise : le pont est démonté et reconstruit tous les 6 mois en fonction des saisons et de la montée des eaux !! La traversée est super sympa mais étouffante et nous retrouvons avec plaisir Sou Phal qui nous attend de l’autre côté ! La journée s’achève déjà, c’est passé super vite et c’était canon ! 😊

Le soir nous avons prévu de dîner chez l’habitant… Bon, on est bien chez des habitants mais ils ne sont pas à table avec nous et les échanges sont assez limités car, s’ils préparent le repas (et c’est très bon !) ils restent entre eux pour manger. C’est un peu dommage mais c’est leur culture !

Notre séjour dans le village touche déjà à sa fin et le moins que l’on puisse dire c’est que chez OBT on ne s’est pas embêté ! 😊

Demain nous avons un transfert pour la Birmanie que nous avons hâte de découvrir, tant les retours que nous avons eus des voyageurs sont très positifs…

Cyrille

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *