Découverte d’une grande capitale : Wellington

Lundi 28 janvier 2019 : visite de Wellington

Le réveil est bien agréable face à la mer et nous nous mettons rapidement en route pour la capitale néo-zélandaise. Il n’est vraiment pas facile de trouver un parking accueillant les gros véhicules et il faut manœuvrer dans des petits espaces, je déteste ça ! On arrive à trouver 2 places correctes et on peut profiter pleinement de la découverte du musée Te Papa.

Ce musée gratuit (ils se rattrapent sur le prix du parking !!) est passionnant ! Malheureusement la salle la plus attendue sur les tremblements de terre est fermée.

Nous démarrons par une exposition sur la première guerre mondiale à laquelle ont participé les néo-zélandais : certains personnages sont reproduits en cire avec une extrême précision, on dirait des vrais : poils, sueur, regard, c’est incroyable. La visite se poursuit avec la découverte de la vie dans les tranchées pendant la guerre, les enfants sont particulièrement attentifs et intéressés. Nous enchaînons ensuite avec différentes salles sur les maoris, les habitats et l’intégration en Nouvelle-Zélande avant de poursuivre notre journée.

Après 2 heures de visite nous décidons de prendre un peu de hauteur (déformation professionnelle !!) en grimpant sur le Mont Victoria’s peak qui domine la ville. Et là nous optons pour l’option « grosse flemme » (on a le droit de temps en temps, non ???) : la montée se fait en bus …… mais nous redescendons à pied ! De là-haut la vue est belle est très dégagée (fait assez rare pour être souligné !!) et on comprend mieux comme la ville a été construite sur la mer.

Après un petit tour au supermarché nous regagnons le même endroit que la veille pour dormir…sauf qu’il n’y a plus la fête foraine (c’est la fin des vacances scolaires) ! Nous sommes rejoints par la famille Tribu du Monde qui voyage depuis 18 mois et pour encore 6 mois. Nous l’avons croisée par un pur hasard devant le musée Te Papa et leur avons indiqué notre freecamp perso pour la nuit. On va papoter jusque bien tard car ils rejoignent l’île du sud demain, mais peut être que nous les recroiserons en Asie !

Nuit : camping sauvage à Petone, parking de l’esplanade (à quelques kilomètres de Wellington). Ce n’est pas interdit donc on s’est mis là 2 soirs de suite, avec grande pelouse et vue sur mer !

Cyrille

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *