Comme des champions en haut du Mont Egon !

Lundi 10 juin 2019 : coucou Florès !

Pour parcourir les quelques centaines de mètres séparant l »hôtel de l’aéroport nous sollicitons un taxi : oui, la veille on s’est un peu perdus 🙃, donc on n’a pas trop envie de tourner en rond avec les bagages. On met donc les 14 000 roupies pour gagner un peu de temps ! 😊

Ce matin notre vol est avec Wings Air, compagnie qui était encore récemment sur liste noire 😱… C’est une compagnie low cost et son service l’est tout autant 😠 : après 20mn d’attente pour le check-in c’est enfin notre tour : « ah non sorry, ce n’est pas ce comptoir » !! Heu, c’est écrit wings air au-dessus ? « Oui c’est une erreur »… Ok, je penserai donc à me taire au lieu de dire fièrement aux enfants « pour une fois j’ai choisi la bonne file » en voyant la nôtre avancer et pas celle des autres !! 🤣

Après 30 nouvelles minutes d’attente tout est en ordre et désormais nous commençons à bien maîtriser la composition des sacs : comme je vous l’ai dit hier, nous avons droit à 35kg en soute…. C’est toujours le suspense pour savoir si on doit faire des modifs… Bim, 34.8kg, bingo 👏! (ok, tout le monde s’en fout mais pour nous c’est toujours une petite victoire !!!) 😂

Une fois toutes ces émotions passées, il faut penser à l’essentiel : manger 😋 ! Et là, aucune négociation n’est possible : depuis hier j’ai repéré un Pizza Hut dans l’enceinte de l’aéroport, mais impossible d’y aller car le resto est après le check-in. Là, on ne tourne pas en rond et on sait ce qu’on cherche ! Ok, il n’est pas encore 10h, mais on est en manque et on a faim !!! 😅

Pizza Hut !

Quand Aurélie aperçoit l’avion 😳 elle change de couleur 🤢 (en général elle attend d’être dedans !! 🤣). Sans explication nous décollerons avec plus d’1h de retard… peut être espéraient ils que d’improbables clients achètent un billet en last minute ? L’avion est au 3/4 vide, à peine 25 personnes dedans…🙃
Pendant le vol séquence nostalgie 😢 : nous apercevons les îles Gili et survolons le Mont Rinjani grimpé il y a 13 ans ! 😍

Nous arrivons évidemment sans encombre (sinon vous ne seriez pas là à nous lire !! 😜) et à peine sur le tarmac, Aurélie dévoile son objectif : faire copain/copain avec le qatari en vacances pour qu’il nous ramène avec son jet privé à Bali dans 15 jours 😂.. Bon, s’il peut m’avoir quelques places pour le Parc des princes pourquoi pas ! ⚽️ 😅

Avion privé Qatar

Après avoir récupéré nos sacs nous retrouvons le taxi envoyé par la guesthouse. Mais sur le chemin nous lui demandons un stop non prévu à l’immigration 👮‍♂️. Nous passons juste devant et c’est encore ouvert… Et ben nous allons y passer plus de 2 heures 😰 pour avancer au maximum dans nos démarches d’extension du visa : 2 formulaires chacun à remplir 📝, 1 lettre d’explications pour rester, séance photo 📸, prise des empreintes digitales ☝️ (les 10 doigts ! J’ai cru qu’ils allaient même faire les pieds … … j’ai eu très peur que Baptiste doivent enlever ses chaussures !! 😂) …ils ne font vraiment pas les choses simplement ici !! Et notre pauvre taxi à qui nous avons dit « ce sera pas long » qui nous attend… 🙃
Au final il a été très cool 👍 et surtout on devrait pouvoir récupérer passeports et visas dès demain ! (alors qu’à Bali le délai était de 10 jours !). Bref, on est rassurés, on s’en sort bien et aucun retard n’est pris sur le programme ! 😊

C’est vers 17h que nous arrivons à notre Guesthouse. On le savait, sur Florès c’est très rudimentaire donc pas de surprise. L’absence d’eau chaude ne pose plus de problème et les enfants profitent du jardin pour se dégourdir les jambes ! 😊

Au final c’était une journée pas très palpitante qui se termine par un joli coucher de soleil, mais j’ai quand même réussi à écrire une page entière !😅

Coucher de soleil

Mardi 11 juin 2019 : le fumant Mont Egon

Nous ne sommes pas venus à Florès uniquement pour faire de la paperasse. Ici, nous comptons bien reprendre les randos 👣. Et ça, Suzie, notre hôte l’a bien compris : elle nous a préparé, avec l’aide des enfants, de délicieuses crêpes au chocolat maison 😋 : on adore et ça met tout le monde de bonne humeur ! 😊

Après un rapide passage à la banque pour payer les visas, en route pour le point de départ du Mont Egon. 45mn plus tard notre driver nous indique le début du chemin : Alban est plus motivé que jamais, il paraît que « ses jambes le démangent »…😅

Au bout de 10mn Aurélie est déjà dans le rouge 😰 ! Alors que je m’attendais à une balade plutôt cool, elle démarre assez violemment et la pente est raide 😲. Et puis en plus elle se poursuit violemment 😅! En fait, ça ne s’arrête jamais, et nous, les vieux (oui, je me mets dedans par solidarité ! 😂), on va bien en baver pendant que les 3 zouaves grimpent tranquillement en papotant 🙃… Comble de l’humiliation 😠 ? « Attention papa, là ça glisse », hey maman, attention à la tête, y’a une branche »,… Ok ok, les cocos porteront les sacs la prochaine fois ! 😅

Cette balade est quand même très belle et se déroule en 3 temps : 30mn de montée raide où il faut essayer de ne pas se perdre, 1h de montée dans la forêt dans laquelle il fait trèèèèès chaud et ça se termine pas une grosse demi-heure de montée très raide dans les pierres avec des marches inégales ! Nous avons mis 2 heures pour arriver au bout … … et quel spectacle : un nouveau cratère qui fume 😍 ! La dernière explosion du Mont Egon date de 2008 mais on le savait, il continue de fumer… ici il y a du soufre (y aurait-il un rapport avec la souffrance que nous venons de subir 😅 ?) et ça se sent ! 🤢 On commence à avoir l’habitude de l’oeuf pourri, donc là ça nous fait plus grand chose ! 😊

Après avoir grignoté quelques chips et gateaux nous croisons les 2 seuls randonneurs de la journée qui reviennent du tour de cratère : en réalité c’est trop dangereux d’en faire le tour complet, il est donc possible d’en faire le tour à 75% et de revenir sur ses pas. Et ben c’est parti alors 😱 !!! Le chemin est quand même assez étroit et glissant donc rapidement nous proposons à Clémence et Baptiste de rester à nous attendre. Ils ne se font pas prier. Cool, on peut leur laisser nos sacs !!! 👍

On va partir environ 45mn et les paysages évoluent très vite : Florès est une île très étroite et nous apercevons la mer tout autour du chemin. D’un côté des cailloux et des rochers, de l’autre une forêt très dense ! Nous découvrons également le cratère sous un autre angle, avec une immense faille et toujours de la fumée qui sort de différents points en faisant beaucoup de bruit 😍. Quelques passages sont néanmoins assez vertigineux et le moindre dérapage non contrôlé serait fatal !

Après cette petite balade sur l’arrête du cratère nous retrouvons les sacs et les enfants pour redescendre. La 1ère partie n’est pas évidente : la pente est raide (normal, c’est celle que nous avons montée il y a 2 heures 😅 !!!) et ça glisse beaucoup ! Baptiste terminera au sol une dizaine de fois, sans bobo 👍. Nous serons en bas en moins de 2 heures mais bien fatigués ! 😴

Descente

Pour rebooster les troupes nous faisons un délicieux resto de poissons qui est à côté de la homestay : pour 130 000 roupies (8€) on se régale mais on n’en laisse pas une miette ! 😋

Poisson

Allez, on boucle les sacs car demain on reprend la route en direction de Moni ! 😊

A bientôt !

Cyrille

Les bons plans des 10 Pieds

Hébergement : Pantay Paris Homestay : chambre familiale sympa avec 2 lits doubles, excellent petit déj et précieux conseils de Suzie. 520 000 Rp / nuit

Le Mont Egon : 45mn de voiture de puis Maumère (350 000 Rp Aller/retour) + 2h de montée (prévoir un peu plus avec des enfants) + 2h de descente. Le chauffeur vous attend Guide pas obligatoire mais bien rester sur le sentier ! Rando très agréable car absolument personne !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *