Envie d’un plouf à Iguazu !

10 novembre 2018 : arrivée à l’extrême nord de l’Argentine

A 22h nous atterrissons enfin… Nous espérions survoler les chutes avant d’atterrir, ce qui est théoriquement possible si l’avion est à l’heure (= rarement avec Aerolinas…), on a vu le noir total, dommage… En revanche au décollage on a été servi par un coucher de soleil incroyable, impossible à retranscrire en photo, coincé entre une aile et un hublot trop petit !! ☹

A l’arrivée on découvre une organisation de taxi bien rodée : pas de compteur, tarif unique, donc pas le choix…Et bim, ça coûte 3 fois plus cher qu’à Salta pour la même distance… J’ai pourtant un contact ici que je n’ai pas encore activé, tant pis pour nous !

Nous arrivons affamés à la petite résidence où nous avons trouvé 2 chambres pour nous 5, coup de chance, une pizzeria située à 5mn à pied est toujours ouverte, ça fait parfaitement l’affaire pour ce soir !

 

11 novembre 2018 : organisation

Il fait une chaleur étouffante pour célébrer le centenaire de l’armistice ! Pas de cours d’histoire au programme du jour, mais une balade dans la ville de Puerto Iguazu, pour aller à un carrefour particulier (pas le magasin cette fois-ci !! 😉) : las 3 fronteras.

3 pays se rencontrent à cet endroit : l’Argentine où nous sommes, le Brésil et le Paraguay. Chaque pays à son obélisque  de la couleur de son drapeau et ce sont les 2 fleuves, le Rio Parana et le Rio Iguazu, qui se rencontrent qui séparent chaque état !

Le retour se fait sous une chaleur écrasante et, après avoir déjeuné, c’est dans la piscine que nous passerons le reste de la journée ! Oui, à Iguazu il fait très chaud (on dépasse facilement les 35° en ce mois de novembre !) et la piscine était dans nos critères de recherche, pour aussi faire souffler les enfants (et les adultes ! 😊) qui ont enchaîné le Sud Lipez, le désert d’Atacama et le nord ouest argentin !

J’en profite pour contacter Daniel, un chauffeur argentin qui parle français, et conseillé par Marc et sa famille (vous savez, ceux qu’on a rencontré aux Galapagos, faut suivre !! 😉). On se met rapidement d’accord, c’est avec lui que nous irons découvrir les chutes d’Iguazu, aussi bien côté brésilien qu’argentin.

12 novembre 2018 : une journée inoubliable au Brésil !

Comme prévu Daniel passe nous chercher à 8h45 et nous prenons la direction du Brésil. Alors nous n’allons rester qu’une seule journée mais nous sommes ravis d’y faire ce court séjour car il s’annonce exceptionnel. Le passage de frontière se fait sans aucune difficulté, Daniel s’occupe de tout et nous gagnons beaucoup de temps.

La veille je lui avais demandé quelques infos sur les vols en hélicoptère, qui se font uniquement côté brésilien, et il m’avait dit qu’on irait voir directement sur place. Les enfants ne sont pas (encore) au courant et Aurélie n’avait pas trop envisagé le délire… Il n’y a pas trop d’attente et en 3mn on se décide !! 😊 Les enfants sont tout excités !

Et nous allons vivre un vol incroyable de 10mn de forte intensité… 10mn c’est court……mais suffisant pour les âmes sensibles !! 😉

Nous découvrons du ciel ces chutes magnifiques, cette végétation qui les entoure, … Personne ne parle, on savoure, on observe. Le pilote fera 2 virages assez acrobatiques qui procurent quelques émotions et à la descente les filles sont un peu pâlottes, mais quel superbe moment !

 

 

A la descente de l’avion on craque même pour la petite vidéo et les 2 photos souvenir, on n’est plus à ça près et faut marquer le coup (car le coût on l’a déjà marqué !! 😉)

Nous prenons ensuite la direction du Parc des chutes et parcourons l’itinéraire prévu. On le savait mais les voir « en vrai » confirme : c’est juste trop beau ! Tous les 50 mètres nous prenons une photo, jusqu’au moment où nous arrivons au pied de la cascade. On se fait bien mouiller mais personne n’a envie de partir, on veut juste profiter de cette visite !!

   

Après toutes ces émotions nous allons nous faire un bon resto recommandé par Daniel : buffet à volonté et les viandes sont directement servies à table !

L’après-midi se poursuit au Parque de los aves pour y découvrir de jolis oiseaux. Bon, nous passons vite sur les flamands roses que nous commençons à bien maîtriser grâce au sud Lipez mais on a notamment adoré les perroquets qui sont de toutes les couleurs.

    

 

C’est avec des étoiles pleins les yeux et la tête dans les nuages que nous regagnons l’Argentine où la piscine nous attend. Nous sommes tous conscients d’avoir vécu une journée incroyable, alors vivement la suite ! 😊

13 novembre 2018 : chuuuutes et LA Garganta del diablo

Aujourd’hui nous repartons découvrir les fameuses chutes… Pourquoi y aller 2 fois ?? Car ces 2 visites sont complémentaires et ne font pas doublon, les vues sont différentes !! En effet, alors que nous avons passé avant 2h30 sur le site brésilien, il y a largement de quoi passer la journée ici !

Nous démarrons par un petit sentier en forêt au cours duquel nous voyons de très près nos premiers singes sauvages. Il y a très peu de monde et nous pouvons prendre notre temps pour les observer. Certaines personnes foncent sur le chemin pour se précipiter aux chutes, donc forcément elles ne voient pas grand chose ! En plus de singes nous sommes accompagnés de moustiques…et oui, forcément, dans une forêt humide on ne pouvait pas y échapper, un petit avant-goût d’Asie ! Sur les chemins qui suivent il y a pas mal de coatis, des petits rongeurs dont il ne faut pas s’approcher sous peine d’être mordu !
 

Ensuite il y a 2 sentiers possibles : l’inférieur, qui permet de passer au niveau ou en aval des cascades, et le supérieur qui permet de passer au-dessus. Enfin, il y a l’inévitable Garganta del diablo (tiens, encore une !!), mais celle-là on se la garde pour cet après-midi !!

Le sentier inférieur permet de passer au niveau des cascades, on tous préféré cet itinéraire car il permet de se rafraîchir au passage !!! 😉
   

Nous enchaînons ensuite avec le sentier supérieur qui permet de passer au-dessus des cascades. Bon, personnellement on a trouvé ça un peu moins impressionnant mais ça reste une jolie petite balade.
   

Après avoir déjeuné rapidement nous prenons enfin le train (inclus dans le billet) qui doit nous emmener au début d’un petit sentier qui nous mène jusqu’au plus bel endroit de ce parc… 1,1km de passerelles plus tard, nous restons tous bouche bée devant la puissance phénoménale de cette cascade, qui pourrait probablement tout pulvériser sur son passage ! C’est elle, LA seule, l’Unique « Garganta del diablo »… (on a dû en voir 3 ou 4 depuis notre départ !) Je crois qu’après ce spectacle incroyable nos prochaines cascades savoyardes risquent de nous paraître un peu fades !! 😉

Nous essayons de prendre LA photo mais ce n’est pas simple car comme tout lieu incroyable nous ne sommes pas seuls… C’est trempé mais heureux que nous faisons demi-tour. On aura beaucoup marché aujourd’hui et c’est le bon moment de rentrer. Je contacte donc Daniel pour qu’il revienne nous chercher !


14 novembre 2018 : prolonger ou repartir ?

Il a plu toute la nuit, très fort, et ce matin le temps est toujours aussi mauvais ! ça tombe bien, nous n’avons rien de prévu à part organiser la suite : nous avons 5 jours de creux et pensons faire l’impasse sur Buenos Aires. 3 options se dégagent : rejoindre tout de suite la Patagonie atlantique, aller rendre visite à une famille française installée au Paraguay ou prolonger le séjour ici. Après avoir retourné ces différentes hypothèses dans tous les sens, nous avons choisi de prolonger ici afin de souffler un peu et de faire travailler les enfants, car depuis la Bolivie les cours ont rarement été ouverts…

En revanche il faut se mettre à la recherche d’un nouveau logement car le nôtre affiche complet pour le lendemain.

Là encore, Daniel notre chauffeur va bien nous aider en me transportant dans différents établissements. Nous optons pour le plus central afin d’être proche des différentes commodités.

Du 15 au 17 novembre 2018 : escuela !

Le 15 au matin nous effectuons les quelques centaines de mètres pour rejoindre notre nouveau toit…on pensait avoir choisi un établissement plus confortable, nous nous sommes bien trompés : la saleté est présente partout, les ascenseurs ferment à peine et font un bruit d’enfer jusque dans la chambre, la piscine est sale, bref, c’était un bel hôtel il y a 30 ans, mais aujourd’hui il est à l’abandon et ça se voit !!

Le soir alors que je vais chercher quelques affaires je croise un intrus dans notre chambre : ce cafard a rencontré ma semelle. Evidemment je pose la question à l’accueil et la personne, avec qui nous avions eu du mal à négocier un bon tarif se retrouve toute gênée et nous fournis le nécessaire pour les faire fuir…

Mais le soir, au hurlement d’Aurélie qui ouvrait la trousse de toilette, j’ai compris que nous avions une nouvelle visite… Ces 2 nouveaux visiteurs ne gambadent pas bien longtemps et cette fois-ci je prends quelques photos et Baptiste me demande « c’est pour avoir un descuento ? » ! 😊 Il a tout compris ce petit !!! 😉 Après tout on a réservé une chambre pour 5, pas un dortoir pour 8, c’est normal de payer moins non ?? 😊 Et le lendemain, après avoir expliqué nos rencontres (et notre mécontentement contre le wifi pourri), on a eu le descuento souhaité ! 😊

Après avoir organisé notre futur transfert vers la Peninsula Valdes (bus et avion) nous organisons le travail des enfants : car si nous avons donc choisi de rester quelques jours supplémentaires pour faire travailler les enfants, ce n’est pas pour se tourner les pouces près de la piscine !

Ces 3 jours ont donc été assez similaires : séance d’école le matin, piscine, et nouvelle séance l’après-midi, y’a pire comme contexte non ?? ! Aurélie s’occupe de Clémence pendant que je gère les garçons et ça fonctionne plutôt pas mal puisque nous avons tenu le rythme, les séances d’école ont été efficaces et ont permis de rattraper le retard. Plusieurs devoirs ont pu être envoyés au Cours Legendre à Distance et les enfants attendent avec impatience leurs résultats !

Désormais on devrait retrouver le rythme que nous avions au Pérou pour pouvoir travailler plus régulièrement !

 

18 novembre 2018 : toujours plus long …

C’est sous la pluie que nous quittons Iguazu. On aura vraiment eu énormément de chance pour nos 2 journées de visites qui se sont faites sous un magnifique soleil.

Direction la gare routière pour un trajet qui va durer 19 heures pour nous mener jusqu’à Buenos Aires. Et oui, on aimerait bien tout faire en avion mais la réalité économique nous rattrape et on préfère craquer sur de belles activités !

Allez, au dodo…et on se retrouve quelques milliers de kilomètres plus au sud !

Cyrille

 

PS : bien évidemment, comme le but de ce blog est également d’aider les futures familles voyageuses, nous sommes à votre disposition pour vous donner les coordonnées de Daniel pour vos futures visites ! (et encore merci à Marc pour ce bon plan !)

 

 

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Envie d’un plouf à Iguazu !”