Kilimandjaro : J-1 & J0 : transfert et arrivée en Tanzanie !

Jeudi 23 septembre 2021 : transfert et retrouvailles

Ce matin l’ambiance est un peu lourde : ce soir, quand les enfants rentreront de l’école je ne serai pas là. Baptiste un peu de mal à l’envisager… Pour profiter d’eux au maximum, je les accompagne tous à l’école. Bon, sauf Clémence qui préfère prendre son bus comme tous les matins…

De retour à la maison c’est l’heure des derniers choix : coussin ? Chaussures légères ? Thermos ? … Autant de points que je n’ai pas réussi à trancher au cours des soirées précédentes… A 10h35 c’est l’heure des adieux avec Aurélie pour prendre la direction du RER… pour le début d’un long périple. Tout va trop vite : aucun accroc en RER, les contrôles sont passés en quelques minutes à l’aéroport et je me retrouve dans la salle d’embarquement pour 3h30 de longue attente…

Et comme je n’ai pas attendu assez longtemps, c’est avec 15 minutes de retard que je décolle… Ouf, je suis bien placé et peut donc profiter du survol de Paris et des Alpes, plutôt sympa !

Malgré ce léger retard au décollage l’arrivée à Doha se fait dans les temps et, comme prévu, c’est l’heure des retrouvailles avec Xavier ! ça y’est, c’est le début de 10 jours ensemble !

Qatar Airways est une super compagnie……mais pas simple de dormir tellement le personnel nous donne à manger en permanence ! C’est parti pour un second dîner après le décollage (23h30 !) et un petit déjeuner 4 heures plus tard, en survolant la montagne que nous nous préparons à grimper !

Vendredi 24 septembre 2021 : arrivée en Tanzanie et derniers préparatifs

A la descente de l’avion c’est l’heure des formalités administratives… que c’est pénible de voyager par temps de Covid ! Malgré un test PCR négatif de moins de 72 heures à l’arrivée, je dois repasser un test antigénique. Un petit trifouilli et un résultat négatif plus tard et c’est le début d’une longue attente pour récolter le tampon sur le passeport ! Apparemment ils ne sont pas payés au nombre de passeports, le rythme est donc « polle polle », comprendre « doucement doucement ».

A la sortie de l’aéroport c’est l’heure de la rencontre avec Isaack, avec qui j’échange depuis de nombreux mois dans le cadre de notre préparation. Nous avons une heure de route pour rejoindre Arusha où nous logerons avant et après notre trek.

Après un petit déjeuner express (encore un petit déj !), Isaack passe dans notre chambre vérifier l’ensemble de nos affaires, pour être certain que rien ne manque. Le constat est sans appel : Isaack va nous prêter 1 poncho, 1 gourde et 1 chapeau plus couvrant pour Xavier, une paire de chaussures montantes (louée 10$ pour le trek), 1 pantalon épais et 1 paire de gants légers pour moi. Comme quoi, on a notre liste depuis plusieurs mois mais il nous manque quand même des choses !!

Après avoir fait un tour rapide en ville pour récupérer ces affaires et faire du change pour avoir quelques dollars en prévision des pourboires, nous nous accordons une petite sieste pour nous remettre du trajet. On irait bien faire un plouf dans la piscine mais elle est absolument répugnante…

Après le dîner c’est l’heure de la douche : on espère bien la savourer, surtout qu’on ne sait pas quand sera la prochaine ! C’est la désillusion… 6 tchèques viennent de revenir du trek et ont vidé toute l’eau chaude ! Ce sera donc une douche vivifiante… Bon, nous en profitons pour récolter quelques infos auprès des tchèques : ils ont atteint le sommet en 6h30 sauf l’une des filles du groupe qui a mis 9h ! Nous sommes prévenus, ça peut vite devenir galère !

Avant d’éteindre la lumière c’est la finalisation des sacs, en espérant ne pas dépasser les 15 kilos acceptés. Quelques affaires vont donc rester à l’hôtel le temps du trek (sac d’appoint, affaires sales ou celles prévues pour le retour,…).

On a hâte, vivement demain !!

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.