Marathon dans la Vallée Sacrée

Pour ne pas s’embêter dans les connexions entre les différents sites, nous avons décidé d’effectuer la découverte de la vallée sacrée à l’aide d’un guide pour un circuit organisé. Nous ne sommes pas forcément fan et nous craignions l’effet troupeau… on a eu raison !

C’est à 7h que le périple en van commence. Nous sommes une petite quinzaine, évidemment pas d’enfant. Le guide alterne entre explications en espagnol et en anglais, il n’y a pas photo, l’espagnol nous convient mieux !!

Chinchero

Notre visite débute par le site de Chinchero à près de 3800m d’altitude. Ce n’est que 400m d’écart par rapport à Cusco, mais quand Aurélie sort du bus et grimpe à toute vitesse jusqu’à l’entrée du site, elle s’aperçoit rapidement de la différence !! 😉

Bon, ce n’est clairement pas le site le plus impressionnant mais c’est une entrée en matière sympa. Nous y découvrons un ensemble de terrasses incas et de superbes murs composés d’énormes blocs de pierres qui sont arrondies et parfaitement ajustées. De là, la vue sur les montagnes est également splendide.

  

 

A l’issue de cette première visite le guide nous emmène dans un atelier de tissage. Pendant une trentaine de minutes une péruvienne nous explique la manière dont elle travaille la laine d’alpaga, comment obtenir les différentes couleurs, etc… Les enfants sont complètement absorbés par la démonstration !

Les terrasses de Moray

Nous poursuivons ensuite par les terrasses de Moray qui sont constituées en cercle, en forme d’amphithéâtre.

C’est ici que les incas menaient leurs recherches agricoles. La température étant différente entre les cultures extérieures et le centre du puit, cela leur permettait de tester le rendement de différentes cultures.

Au cours de cette agréable balade nous faisons la connaissance de Mathieu et Julie, couple de la région lyonnaise. Mathieu sera notre photographe familial pour toute la journée, merci à lui !! 😊

   

Les Salinas de Maras

A quelques minutes de Moray nous rejoignons les salinas de Maras.

A cet endroit une petite rivière d’eau salée s’écoule directement depuis la montagne ! Oui oui, de l’eau salée qui descend de la montagne, incroyable ! Les incas ont donc créé des milliers de bassins d’une blancheur incroyable pour récolter le sel.

Ce site, qui nous a vraiment impressionné, permet à plus de 400 familles de vivre. Ah oui, s’agissant d’un site privé, l’entrée n’est pas incluse dans le billet partiel, il faut compter 10s/ de plus, mais ça les vaut largement, et cela a permis aux enfants de faire un parallèle avec les marais salants que nous avons visités l’automne dernier.

  

 

 

Après cette matinée bien chargée nous avons droit à un déjeuner – buffet. Et ben c’est plutôt très bon, nous sommes tous contents du repas et prêts à attaquer un après-midi bien dense.

Ollantaytambo

Nous démarrons l’après-midi par Ollantaytambo, que nous avons uniquement connu de nuit lors de notre escapade au Machu Picchu.

Et là quand on arrive…un monde de dingue ! On se croirait à Versailles lors des journées du patrimoine. Allez, zen, c’est normal que tant de gens souhaitent admirer l’une des dernières forteresses incas à avoir résisté à l’invasion espagnole après la chute de Cusco.

L’édifice est vraiment mastoc et très bien conservé. Pour atteindre la citadelle, il faut gravir un paquet de marches de tailles différentes, ça commence à couiner chez les enfants qui ont encore le Machu Picchu dans leurs petites jambes. Une fois en haut nous pouvons une nouvelle fois admirer la manière dont les incas bâtissaient leurs gigantesques murs….et sans mortier SVP !!! 😉
A la descente nous n’empruntons pas le même chemin et faisons une boucle par un petit sentier qui longe la montagne. Le sentier est raide mais ça change des marches de la montée !!

  

 

Les ruines de Pisac

Enfin, nous prenons la direction des ruines de Pisac, à environ 2 heures de route.

Ce site est l’un des sites archéologiques incas les plus impressionnants de la région, qui se trouvent à flanc de falaise et surplombent le village de Pisac. Le site est plutôt bien conservé et les cultures en étages sont impressionnantes : c’est une invention inca pour rendre la montagne cultivable ! La marche dans le site dure une petite heure et demi, ça grimpe pas mal et il ne fait pas chaud, ça sent l’altitude (3200m) et la fin de la journée ! Mais de tout en haut la vue est superbe !

  

  

Alors que nous pensions (enfin) rentrer, le guide nous embarque vers la visite d’un atelier de fabrication de bijou en argent, visite non prévue à notre programme. Après 3mn d’explications incompréhensibles (le mélange anglais/espagnol c’est trop pour moi à cette heure-ci !!) on nous laisse une grosse demi-heure dans la boutique, au milieu des artisans qui travaillent… ça me déplaît pour 2 raisons : tout d’abord ça m’énerverait beaucoup de voir un troupeau de japonais débarquer dans mon bureau pour voir comment je travaille et me prendre en photos ! Ensuite, au lieu de nous presser sur les différents sites qui sont magnifiques, on aurait tous préféré y rester plus longtemps et éviter ce crochet commercial. Mais le guide attend sa commission sur les différents achats…
Bref, ça nous agace fortement, on a juste envie de rentrer !!! Aurélie prend le lead de la rébellion et nous nous remettons enfin en route !

Lorsque nous sommes de retour à l’auberge la fille de l’accueil nous informe qu’une famille française est passée nous voir… Euh oui mais laquelle ??? Nous avions théoriquement RDV avec la famille Bernard mais n’arrivons pas à les joindre (nous sommes revenus en retard par rapport à ce qui était prévu). Finalement nous retrouvons les Foodailleurs avec qui nous avons fait connaissance la veille. On tente d’aller se faire une raclette mais le restaurant est déjà réservé. On déambule dans les rues et on tombe sur une pizzeria vide. On tente notre chance…et quel excellent choix ! Bon, à nous 9 on remplit presque tout le restaurant mais nous sommes les premiers. Vincent négocie pour faire rentrer toutes les pizzas dans la formule familiale, le patron nous offre l’apéro. Et, cerise sur le gâteau, les pizzas, faites devant nous sont absolument excellentes ! Certes, on est très fatigués, mais cette sortie a été très agréable et permet à cette journée, riche en découvertes, de se terminer en beauté !

 

Allez, au dodo, il faut se coucher tôt pour être en forme pour la Rainbow !! 🙂

 

Cyrille

 

 

 

Répondre à Mathieu & Julie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Marathon dans la Vallée Sacrée”