Une journée au cœur de l’une des sept merveilles du monde : le Machu Picchu

24/09/2018, découverte du Machu Picchu

Quand le réveil sonne à 3h ça couine un peu… A vrai dire, tout le monde a du mal à se lever, l’accumulation des réveils en pleine nuit commence à se faire sentir. Toutefois en 20mn tout le monde est prêt et à 3h30 nous sommes tous en direction d’une station de taxi.

Nous traversons la ville à pied, croisons pas mal de personnes pas très fraîches, et au bout de 15mn à pied arrivons à la station. On se fait immédiatement alpaguer par les taxis. Le prix proposé correspond aux infos que nous avions et, la fatigue aidant, nous n’avons même pas la présence d’esprit de négocier !

En route pour Ollantaytambo pour prendre notre train. Notre chauffeur se met en mode pilote de course… Ok, on aimerait bien ne pas louper le train, mais pas à n’importe quel prix. Au bout de 10mn je lui demande de ralentir car je sens que derrière ça commence à pâlir et les sacs plastiques sont de sortie… ouf, uniquement par prévention !! 😊 La fin de trajet se passe parfaitement bien et à l’arrivée notre chauffeur nous propose de venir nous chercher ce soir pour le même tarif. C’est topé !

Après une petite heure d’attente (notre gros défaut est de prendre toujours beaucoup trop de marge !!) nous prenons enfin place dans ce (cher) train. Bingo, nous partageons le wagon avec une colonie de japonais en vacances… Et des japonais en vacances ça nous pèse un peu, surtout de très bon matin ! Le trajet annoncé est d’1h40 mais nous arrivons à destination au bout d’1h15 ! Les paysages sont plutôt sympa et nous avons droit à une petite collation. Soyons honnêtes : ça ne justifie pas du tout le prix du trajet !!

 

 

Une fois à Aguas Calientes nous avons le choix : prendre un bus pour 12$/personne ou marcher 1h15 jusqu’à l’entrée du Machu Picchu. Et à votre avis ? Evidemment, l’option bus n’a pas été envisagée très longtemps, nos 10 Pieds ont besoin de se dégourdir !

Et nous voilà partis… La montée est plutôt rude mais agréable : ce sont des marches, beaucoup de marches, des centaines, peut être des milliers (Aurélie me souffle des millions mais je crois qu’elle en rajoute un peu !!!) à travers une forêt tropicale… car oui, ici nous sommes à la frontière de l’Amazonie.

A 10h30 nous arrivons à l’entrée…et là… pffffff… des touristes en masse ! On s’y attendait mais là c’est quand même hard ! On se pose pour prendre notre pique-nique en attendant notre tour. Alors que je commence à faire la queue la pluie se met à tomber… l’occasion pour les petits vendeurs de refourguer quelques dizaines de ponchos en plastique… Bon, depuis notre démarrage de voyage on n’est globalement pas aidé par la météo, mais on ne va pas se laisser abattre !!

Alors que nous attendons patiemment, un gars de l‘entrée se dirige vers Aurélie, Baptiste et Clémence et leur propose de rentrer car avec des enfants. Je les rejoins avec Alban et passons devant tout le monde : alors que nous avons des entrées pour l’après-midi nous entrons dès 11h30.

Malgré la fatigue nous avons hâte et assez rapidement nous admirons les premières ruines. Bon, avec la foule (franchement, ils disent que c’est 2500 personnes par jour mais à mon avis ils ne sont pas très pointilleux sur les comptages !!!) on est souvent accompagné d’inconnus sur des photos, ce qui est un peu pénible… Enfin, ça dépend de la tête de l’inconnu ! 😉

 

Cela ne nous empêche pas de profiter pleinement du site, d’aller voir le pont des incas qui est un peu à l’écart…Dès qu’on sort du parcours classique il n’y a plus personne et c’est bien plus agréable !

 

   


Malgré le réveil très matinal et la montée un peu rude, nous continuons à crapahuter un peu partout. Ce n’est pas une rando mais je pense que nous avons dû faire bien plus de kilomètres ! Evidemment en milieu d’après-midi nous avons droit à un bel orage, tous aux abris : mais la chance est avec nous, il éclate lorsque nous passons devant le rocher sacré et un toit pour nous abriter… pourvu que ce soit prémonitoire !!

Quelques dizaines de minutes plus tard le soleil refait son apparition alors que le site semble se vider… mais impossible de faire demi-tour… Et oui, la visite se fait en « one way », c’est-à-dire qu’il est absolument impossible de revenir en arrière !!! Super agaçant car nous aurions aimé en profiter davantage, mais tout est fait pour vous amener gentiment vers la sortie !

Evidemment on a tenté notre chance pour pouvoir revenir sur nos pas mais les gardes veillent. Seul l’un d’entre eux nous permettra de refaire une boucle, l’espagnol approximatif peut parfois permettre d’obtenir certaines choses !!! 😊

Sur les coups de 16h nous quittons enfin les ruines pour nous diriger vers la descente… Ah oui, car si la question ne s’est pas posée longtemps à la montée elle l’a été encore moins à la descente : ce sera évidemment à pied ! Nous entendrons les bus faire leur multitude de rotations afin de descendre 98% des visiteurs… A 24$ l’aller/retour, la compagnie doit être sacrément rentable !! Alors que nous traversions une route une voiture de police s’arrête pour nous proposer gentiment de nous déposer à Aguas Calientes… Et là, je refuse ! Excès d’orgueil ? Je ne sais pas, j’ai répondu trop vite… Inutile de vous dire que ça n’a pas été la décision du siècle et là, je me suis bien fait pourrir jusqu’à la fin de la descente ! Ok, prochaine fois j’accepterai !!!

Les enfants ont bien mérité une petite boisson pour leur résistance tout au long de cette journée… Mais il n’est que 17h, et le train de retour n’est qu’à 21h30. Le Uno est de sortie et vers 18h45 nous retrouvons Sarah et Xavier (toujours nos belges !!) pour dîner : ils sortent de 4 jours de trek intense et ont visité le Machu Picchu aujourd’hui, décidément, même sans le vouloir on arrive toujours à se retrouver ! Pour fêter ça on craque pour de nouvelles pizzas, et oui, c’est la solution magique pour rebooster les troupes !

 

Lorsque nous attendons le train Baptiste s’endort profondément : lui, on ne le reverra plus de la journée ! Nous partageons notre compartiment avec une espagnole et un argentin avec qui nous papotons…avant de nous écrouler de sommeil !

Nous arrivons à Ollantaytambo avec 30mn d’avance et évidemment notre taxi n’est pas là. Par bonne conscience nous avons quand même essayé de le chercher…sauf que pendant ce temps tous les taxis disponibles ont été pourvus… ça sent le plan loose et les prix proposés sont le double de ce matin ! ça négocie mais personne ne lâche, donc là, même s’il est tard on fait nos têtes de mule et nous tenons bons : finalement nous obtenons le même tarif que ce matin mais le chauffeur demande à emmener quelqu’un de plus… ok…

Et là ce sera les 90mn les plus longues de ce début de voyage… Au bout de 15mn de route le chauffeur tourne brusquement sur une route qui n’est pas une route. On se demande où il nous emmène. La piste devient de plus en plus accidentée, il fait nuit noire absolue, il n’y a pas un chat, ni maison ni voiture, ni lumière, absolument rien ! Je réactive ma géolocalisation mais rien ne passe, ça devient stressant !! Il répond que c’est un raccourci mais avons quelques doutes… Il va rouler comme un dingo pendant plus d’1 heure…. Et finalement c’était bien un raccourci mais purée, il aurait pu prévenir au départ car on a quand même bien psychotté !!

Un peu avant 1h du matin il nous dépose sur la Plaza de Armas. Il nous reste 5mn à pied pour rejoindre nos lits. Baptiste est toujours endormi alors qu’Alban et Clémence tiennent encore le coup mais cette journée aura été bien longue pour tout le monde ! Demain ce sera repos bien mérité, pour les enfants, mais aussi les parents !!!

Et vous ? Vos expériences au Machu Picchu ???

Cyrille

Petit conseil pour les futurs visiteurs : allez visiter la vallée sacrée, et rester à Ollantaytambo pour pouvoir prendre le train pour Aguas Calientes le soir-même. Le lendemain, après avoir visité le Machu Picchu, vous pourrez rentrer sur Cusco. Ce timing sera moins fatiguant que l’aller/retour sur la journée….

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Une journée au cœur de l’une des sept merveilles du monde : le Machu Picchu”