Isabela, 3 jours entre bruine et éclaircies

05/09/2018 : Racket organisé acte 2 …

Comme convenu, à 6h30 nous sommes sur le ponton avec nos petites affaires…dans ce genre de transfert on est vraiment contents de voyager légers !!!

Nous comprenons pourquoi les bateaux sont pleins : tous les militaires, croisés la veille dans le Centre des tortues, rentrent sur Santa Cruz, et forcément, ça fait du monde !! Après plus d’une heure d’attente (fouille des sacs…) nous pouvons (enfin !) embarquer, et là, c’est reparti pour le cirque habituel : notre bateau est à 3m du ponton, et là on comprend que cette journée sera une nouvelle fois placée sous le signe du racket organisé… Et oui, pour effectuer ces 3 pauvres mètres nous devons prendre un taxi boat, alors que d’autres bateaux accueillent leurs passagers directement sur le ponton.

Arrivés à bord le capitaine nous propose de monter sur la partie haute du bateau ou 5 places sont disponibles, au moins nous aurons de l’air ! Par contre nous sommes beaucoup trop chargés par rapport à la capacité maximale du bateau, les militaires sont serrés comme des sardines en bas et ils ont leurs gros bagages. Autant dire que le bateau n’a pas trop l’occasion de nous faire sauter !!

 

Pendant 2 heures on va être bien, de l’air en permanence, tous bien calés les uns contre les autres, sauf Alban qui a décidé de donner quelques conseils au capitaine pour se diriger 😉.

Arrivés sur Santa Cruz nous sommes déposés à 3m du ponton pour avoir le plaisir de monter dans un taxi boat et, après avoir déposé nos sacs dans 1 agence nous partons prendre un petit déjeuner. Il est 10h et nous optons……pour une pizza ! Et oui, ça fait du bien au moral !! 😊 Une américaine rencontrée sur le Tour 360 se joint à nous, elle voyage toute seule et papotons une petite heure (ah oui, le passage espagnol / anglais est un régal !!). Ok, nous avons pris une pizza mais elle, elle a pris son burger, donc bon, on ne fait pas trop tâche dans le paysage ! 😉

Nous avons 5 heures à occuper avant notre prochaine traversée. On se balade dans la ville, on repère notre futur hôtel (nous reviendrons à Santa Cruz passer 2 jours avant de retourner sur le continent) et profitons du soleil.

  

Et, comme convenu, nous récupérons nos sacs à 13h afin d’embarquer pour un nouveau moment familial de haute intensité…

Cette fois-ci le bateau est plus petit (ce n’est pas bon signe), nous ne sommes pas très nombreux (une petite douzaine dont 5 enfants) et nous n’avons pas la possibilité de monter sur le toit comme ce matin : autant dire qu’on va bien se faire remuer à chaque vague. Heureusement, pour détendre l’atmosphère nous sommes accompagnés d’un surfer espagnol qui a le style australien et d’un équatorien de 70 ans né en Bolivie qui habite aux US (notre niveau d’espagnol nous a permis de comprendre tout ça, pas mal hein ???) et qui rigole tout le temps !! Bon, nous, nous sommes calés au dernier rang du bateau, juste à côté des 3 moteurs : autant vous dire qu’on les voyait bien rigoler, on rigolait avec eux…..mais qu’on n’entendait rien du tout (et de toute façon j’aurai rien compris !! 😊).

Environ à mi-trajet le bateau s’est mis à taper bien fort sur quelques vagues, et soudain il s’arrête ! Son assistant (il y a toujours quelqu’un en bas avec les passagers en cas de problème) a l’air de ne pas comprendre, le capitaine lui crie un truc et l’assistant demande à un passager de changer de place pour rééquilibrer le bateau pour pouvoir repartir… La blague… Et là, pendant les 45mn qui vont suivre ça ne va pas être super funky, ça va pas mal taper et beaucoup pencher, et vu la tête de l’assistant, qui effectue cette traversée quotidiennement, il n’y a pas de quoi être rassurés !! Nous arrivons (évidemment !!) à bon port… Ah non pardon, à bon port moins 5 mètres… et comme c’est 5m et pas 3m, le taxi boat est passé à 1$ ! Aurélie est proche de l’éruption (un comble sur ces terres volcaniques !! 😊 ) et le gars lui sort « moitié prix pour les enfants », ce qui ne la calme pas vraiment !
Une fois que nous avons posé le pied sur l’île (enfin, sur le ponton !!) nous sommes dirigés vers un petit comptoir pour nous acquitter d’une nouvelle taxe… Hum, alors autant les autres je les avais notées, autant celle-ci je l’avais zappée ! Trop tard, le magma s’est échappé et l’éruption est inévitable…Bon, l’avantage c’est que les taxis n’ont pas trop tenté leur chance avec nous (la lave ça brûle !! 😊) et qu’on est arrivé bien vite à l’hébergement que nous avions réservé !!
Passée cette nouvelle entrée en matière « compliquée » nous partons découvrir la ville principale qui nous plait bien : il y a une seule route goudronnée, les autres sont en sable. Ça a l’air plutôt calme. Nous optons pour un petit resto sympa (ah oui, les jours de transfert c’est resto !!) et allons nous coucher pour un repos bien mérité !

06/09/2018 – Premières découvertes sur Isabela

Les journées qui suivent notre arrivée sont en général consacrées à une découverte pédestre de l’île, et celle-ci ne va pas déroger à la règle…Nous prenons donc la direction du Centre de crianza Arnaldo Tupiza pour y observer de nouvelles tortues (chaque île à son espèce de tortues qui lui est propre).

Le chemin se fait à travers une nouvelle végétation, nous devons enjamber des iguanes qui font bronzette et apercevons nos premiers flamands roses qui barbotent dans de l’eau qui ne donne pas vraiment envie de faire un plouf !

  

   

  

 

 

Après une séance d’école nous prenons la direction de la plage pour une pause détente bien méritée (elle est dure la vie, pas vrai ??? 😉) et y voir des lions de mer.

Tiens, ça parle français, c’est rare ! Tiens, il y a des enfants, c’est encore plus rare !! Aurélie engage rapidement la conversation et au bout de quelques minutes le papa nous demande « vous êtes les 10 Pieds Autour du Monde ?? » ! Nous sommes démasqués !! 😉 Au fur et à mesure de nos échanges je m’aperçois que j’avais déjà été en contact avec Marc (le papa) via Facebook, et aujourd’hui on se retrouve à des milliers de kilomètres !
On enchaine sur un petit foot en famille bien sympa pendant que les mamans discutent. On devrait se revoir dans les jours qui viennent !

 

Le soir c’est dans la cuisine partagée que nous dinerons… Inutile de rappeler le menu, je crois que vous avez compris !! 😉

07/09/2018 – Excursion sur le Sierra Negra

Aujourd’hui c’est excursion ! La météo étant toujours trop instable pour prendre le risque d’une nouvelle sortie snorkelling, nous cette fois-ci nous allons monter sur le volcan Sierra Negra. Pendant le trajet qui nous conduit au départ de la balade je suis assis à côté de Mathieu, un voyageur niçois qui voyage 12 mois en Amérique du sud en solo ! On accroche bien et nous échangeons quelques bons plans pour la suite (en ce qui nous concerne on donne surtout les trucs à ne pas faire !!! 😉)

Une fois la voiture garée, nous démarrons la rando … sous la pluie !!! Et là le guide nous sort : « ce sont les conditions idéales pour marcher et voir le volcan »… Hum… je le pousse tout de suite dans le cratère ou on lui laisse sa chance ???
Et bien nous avons bien fait de ne pas le pousser tout de suite, car au fur et à mesure que nous avançons le ciel s’éclaircit, et lorsque nous arrivons au cratère le soleil tape fort ! Ce cratère est absolument immense, 9km de long sur 7km de large. Mais je n’en dis pas plus, Alban devrait faire un petit article dessus (pas mal la technique pour raccourcir les articles hein ??? 😉)

  

Sur le chemin du retour nous replongeons dans le brouillard et la pluie … Le cratère est donc situé au-dessus des nuages que nous traversons pour aller l’observer ! Nous nous arrêtons à un mirador pour admirer la vue…mais lui il n’est pas du tout au-dessus des nuages, donc nous n’y voyons rien…

Une fois rentrés nous allons chercher nos affaires pour aller sur la plage et nous tombons sur la famille française rencontrée hier. Aujourd’hui ils font une journée 100% devoir (y’a pire comme lieu pour faire l’école ! 😉) donc nous nous donnons RDV le soir pour dîner. Une fois que nous avons nos maillots il se met à pleuvoir fort et nous changeons nos plans : séance devoirs ! Là, la pilule est dure à avaler mais nous tenons bons et finalement ils ont plutôt bien bossé !

Quand ils ont terminé le soleil est de retour et la baignade bien méritée ! L’eau est fraîche et seul Alban veut bien m’accompagner ! Ah non, nous étions 3 : un lion de mer nous rejoint et nous tourne autour pour jouer ! Pas trop à l’aise au début on se prend au jeu et on passe un super moment. Bravo papa qui a oublié la go pro pour immortaliser ce moment (mais maman a filmé du bord)! ☹

 

 

Le soir nous nous retrouvons à 11 pour dîner (nous avons recroisé Mathieu et lui avons proposé de se joindre à nous), autant dire qu’il y a de l’ambiance chez les enfants !! On se couche un peu plus tard que d’habitude mais cette soirée entre voyageurs français a fait du bien !

08/09/2018 – Marche et plage !

Au réveil tout le monde est plutôt en forme et ça tombe bien car quelques heures de marche nous attendent : nous prenons la direction du fameux « mur des larmes »…
Bon, entre nous, le chemin pour s’y rendre est très sympa, le mur en lui-même…

     

     

L’après-midi nous optons pour une demi-journée de break (c’est le week-end non ?? 😊) : Baptiste et Clémence optent pour des jeux de plage alors qu’Alban m’accompagne sur la plage de la veille pour espérer jouer avec le lion de mer. Et Aurélie dans tout ça ? Elle a décidé de fêter la chandeleur en retard (ou en avance, au choix !) … en faisant la crêpe sur la plage !! 😊😊

 

Notre séance de snorkelling ne donnera rien, il y a du monde, l’eau est un peu trouble et pas de lion mer. La Go Pro ne nous sera d’aucune utilité (mais c’est bien d’y avoir pensé quand même non ??)

Le soir nous laissons les enfants seuls afin d’aller faire quelques courses. Quand nous rentrons au bout d’une dizaine de minutes une guerre de tranchées a éclaté entre eux … On dine rapidement et on se couche tôt car demain nous avons rendez-vous à 5h30 pour notre dernière traversée en bateau… Qui sait, peut être que nous pourrons profiter d’un lever du soleil (ce n’est pas interdit de rêver quand même ??).

A bientôt pour des nouvelles depuis Santa Cruz !

Cyrille

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *