Les tortues géantes des Galápagos (par Baptiste)

Pendant le voyage, j’ai pu aller sur les îles Galápagos. Ces îles sont très connues car il y a beaucoup de tortues qui sont très rares, et elles sont protégées.

Sur chaque île il y a des tortues différentes et j’ai visité 4 centres de protection différents :

– La Galapaguera sur l’île de San Cristobal : les tortues qui sont là-bas vivent dans des conditions semi-naturelles, ça veut dire qu’elles sont protégées jusqu’à leur anniversaire de 10 ans, ensuite elles sont presque en liberté dans le centre et, à 80 ans, elles sont relâchées sur l’île.

  

– Le Centro de Crianza de Tortugas, sur l’île d’Isabela, qui élève des tortues géantes pour essayer de sauver cette espèce de tortues sur cette île.

   

El Chato, sur l’île de Santa Cruz, qui est une réserve où j’ai pu voir de très vieilles tortues. Elles ont un très long cou qu’elles déplient pour pouvoir manger de l’herbe. Pour les voir il faut marcher dans la boue alors on nous a prêté des bottes !

  

  

– Et surtout le centre Darwin qui protège les tortues qui vont disparaître. Et une fois qu’elles ont 4 ans ils remettent les tortues sur l’île d’où elles viennent parce que chaque île des Galápagos a une espèce de tortue différente.

Voilà comment font les gens pour protéger les tortues :

Les messieurs récupèrent les œufs des tortues pour pas que les rats les mangent (ou ça peut être d’autres animaux).

Ensuite ils écrivent sur les œufs leur taille et leur date de récupération et puis ils les mettent dans une étagère dans le même sens qu’ils les ont trouvés.

Une fois que la tortue est née, ils la mettent dans des petites cages pour la protéger. La journée les cages sont ouvertes pour que les visiteurs puissent voir les bébés tortues, mais la nuit elles sont refermées pour pas que les tortues soient mangées.

  

Lorsque les tortues grandissent elles sont toujours protégées mais elles changent d’endroit pour qu’elles puissent avoir plus de place :

  

  

Une fois qu’elles deviennent adultes, vers l’âge de 10 ans, elles sont relâchées dans la nature (mais toujours dans un grand jardin fermé) car elles sont assez grandes pour vivre toute seules et construire leur propre maison.

  

Enfin, lors de la visite du centre Darwin j’ai pu voir la vraie tortue Georges. En fait elle est morte en 2012 (quand je suis né !) et c’était la dernière tortue de son espèce qui vivait sur l’île de Pinta. Cette tortue est conservée grâce à une technique très compliquée et dans la salle où j’ai pu la voir il faisait très froid.

Lors de cette visite on m’a également expliqué qu’il ne faut pas jeter de sac plastique (et même des bouteilles !) dans la mer car les tortues croient que ce sont des méduses, les mangent et s’étouffent avec ! Il faut faire très attention les copains !

Au bout de ces 12 jours aux Galápagos, j’ai vu tellement de tortues que je me suis transformé moi aussi en tortue !!

 

A très bientôt !

Baptiste

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Les tortues géantes des Galápagos (par Baptiste)”